Souvenir d’un circuit magique en Namibie

Préparation des valises le 03 mai 2017, en vue de notre départ en avion pour Paris à 10h30 du matin le lendemain, avant de rallier Doha, Namibie à bord de Qatar Airways pour atterrir à Windhoek le vendredi à 9h40 du matin.

Voyaneo est l’organisateur de l’expédition du début jusqu’à la fin dont parcours, location de véhicules, réservations et hébergement. 5 Toyota Hilux 4×4 dotées d’un GPS et équipées d’une tente de toit nous ont transportés, avec un matériel de camping complet, un frigo et tout le nécessaire.

Côté communication, une VHF et un téléphone portable avec numéro namibien nous permettent de correspondre entre nous. Sinon, un autre coéquipier, disposant d’une balise spot, est chargé d’informer notre famille de notre situation tous les soirs. L’assurance et la sécurité figurent parmi la priorité de l’organisateur.
voyage en Namibie

Pour ce voyage, 10 personnes composent le convoi.

Au jour J, soit le 4 mai, nous quittons la maison avec la voiture de notre voisin qui nous conduit vers l’aéroport. Sur place, il faut procéder à l’enregistrement des bagages, puis nous passons en salle d’embarquement pour une longue attente de 15 minutes puisque notre vol est annoncé pour 10h35.

Vol de 1h15 avant l’arrivée au terminal F à Paris CDG, récupération des bagages et cap le terminal 1, en passant par les escalators, les tapis roulants, avant de monter dans la navette Val et enregistrement des bagages pour départ à 16 heures se sont enchaînés. Enfin, nous pouvons prendre une petite collation avant de rejoindre à nouveau la salle d’embarquement. Cette fois, c’est à bord de lA380 de Qatar Airways que nous montons pour Doha, pendant 6h30, avec repas complet et un en-cas pendant le vol. Nous avons passé le reste du temps en regardant des vidéos et en jouant au sudoku. Nous atterrissons à Doha à 22h30 (22h30 au Qatar) et nous recommençons avec les bagages, pour rejoindre un autre terminal en bus, avant d’embarquer à 2h30 dans un A330. Nous avons eu droit à un goûter et un copieux petit-déjeuner avant de descendre de l’avion après 8 heures de vol.

Nous arrivons à Windhoek le 5 mai à 10h30, enfin ! Plusieurs processus s’enchaînent, passage à la police, récupération de bagages et change d’argent. Un minibus nous accueille pour nous amener en ville, à 40 km de l’aéroport. Une fois en ville, nous avons les voitures pour partir à l’aventure ! Et hop ! Il est temps de tout charger et de tout mettre en sécurité avant le départ. Le briefing suit après.

Nous devons faire toutes les courses en une journée pour pouvoir commencer le voyage demain. Malgré nos mésaventures, vol de sacs avec papiers, téléphones, appareil photo, médicaments et tablettes, ainsi que la panne de voiture, la journée, finit tant bien que mal. Le Chaméléon nous héberge pour la nuitée.

Le 6 mai, nous devons installer la VHF et l’ordi avant notre départ à 9 heures. Après les dernières courses, nous arrivons à partir à 14 h, direction le « Solitaire ». Une roue crevée nous bloque, et la nuit a déjà commencé quand nous y arrivons enfin. Le camping y étant interdit, nous allons dans une autre ferme auberge, mais là également, nous devons louer des chambres.

Dimanche matin, nous repassons au Solitaire avant de prendre la direction du désert du Namib. Viennent ensuite la découverte du parc de Sesriem, et de la dune rouge d’Elim où nous pique-niquons. Nous restons au parc jusqu’à 17 heures, et nous ratons l’opportunité de camper sauf à l’entrée du parc. Nous prenons ensemble notre dîner à la chandelle en attendant la proclamation des résultats des élections présidentielles.

Lundi 7 mai, direction Kuiseb Canyon, par la piste du Tropique du Capricorne. Une piste trop sableuse nous empêche d’atteindre notre objectif et retour au bivouac. Le 8 mai, c’est à Walvis Bay que nous allons pour admirer les flamants roses, puis à la ferme aux huîtres, avant de finir la journée à Swakopmund, où nous ferons des courses et nous installerons au TIger Reef Campsite pour la nuit.
circuit en Namibie

10 mai, nous voilà à Welwitschia trail, à Moon Landscape et à Rock Arch ! Ensuite, nous prenons la direction de Karibib pour voir les oryx et les girafes. Faute d’atteindre le bivouac prévu, nous campons dans un lit à sec près d’une petite rivière.

Usakos, Spitzkoppe, et la plage d’Henties Bay nous accueille le 11 mai. Le 12 mai, c’est à Cape Cross et Messum Crater que nous passons la journée. Le 13 mai, White Lady, la Dame Blanche, Khotixas, et le site de la Forêt Pétrifiée nous accueillent. Le dimanche 14 mai, nous partons pour Lodge de Twylfontein, puis pour la Désolation Valley avec la découverte des éléphants et des scorpions.

Durant notre voyage, nous avons pu passer par Palmwag, Puros, Sesfontein, Orupembe, et aussi par le village Himba. Dans la valée de Marienfluss le 18 mai, je me fais piquer par un scorpion, mais heureusement sans mauvaise suite. Le lendemain, j’ai encore mal, mais je reprends le dessus et nous continuons vers le Bidon Rouge, pour Opuwo, où nous resterons jusqu’au 20 mai à midi. Puis remontée vers le nord pour aller à Epupua Falls, et visite des chutes du fleuve Kunnene à la frontière de l’Angola.

Le 21 mai, nous sommes à Ruacana Eha Lodge et nous y restons jusqu’au 22 à 10 heures avant d’aller à Galton Gate, au parc d’Etosha et à Oliphantsrus camp, puis au camping Halali, et enfin à Okaujuejo.

C’est bientôt la fin du voyage, et une partie de l’équipe repart bientôt. Mais nous aurons encore le temps d’apprécier Hoba Meteorite, le Parc de Waterberg et son site de camping. Puis nous avons vu aussi Okonjima, et ses guépards, avant de camper au Lodge du Mont Etjo.

Et maintenant, place au retour à la réalité, et préparation au retour à notre quotidien, pour 24 heures de voyage avec 3 avions… Mais c’était un séjour exceptionnel et mémorable !